Le « C » de Certitude …

Pour le dico-citations de la “communauté des nuls”

administrée par Domi, j’ai choisi cette citation de Pierre Desproges

 

« la seule Certitude que j’ai c’est d’être dans le doute »

 

C’est le titre d’un de ses livres dans lequel j’étais allée pêcher quelques leçons de dérision …

 

Surprise dans le calendrier de l’Avent…

Ouvrir la case 23 avant l’heure ne m’a pas réussi,

Mauvaise pioche !

J’ai gagné une courte parenthèse au pays des blouses blanches

Je sais … il ne sert à rien de s’inquiéter … juste un petit coup de bistouri et basta !?

Mais voilà, mes pensées oscillent entre point d’exclamation et point d’interrogation,

Et, dans le tête à tête avec moi-même, j’ai finalement ouvert une toute petite lucarne au doute …

que j’ai la Certitude aujourd’hui de ne pouvoir lever ! 

 

dscf3880 carte noel

 

A toutes et tous,

je souhaite de tout cœur

que ces fêtes de Noël

soient l’occasion de merveilleux partages.

 

Plume .

Le B de Bonheur

Pour le dico-citations de la « communauté des nuls »

administrée par Domi, j’ai choisi cette citation :

 

« Si tu veux comprendre le mot Bonheur, il faut l’entendre comme récompense et non comme but. »

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

Et pour illustrer cette citation, j’ai souhaité partager un poème de mon amie,

Cécile Chenard, http://miloutractou.over-blog.com/

 

Le bonheur bien rangé

 

Nous avons déjà affronté le monstrueux,

Maintenant quand il fait noir,

Nous rêvons nos futurs merveilleux.

Je fais comme toi Pépé le soir,

Un à un je ferme mes volets.

Parce que je ne sais plus qui croire,

Je nous mets à l’abri du laid.

 Ainsi avec mon précieux présent,

Nous veillons notre bonheur bien rangé,

La douce chaleur des beaux moments

Qu’il nous faut protéger.

Quand la nuit s’approche,

Quand le temps décroche,

Je pense à toi Pépé

Aux tendres instants échappés,

Et je tiens mon bonheur bien rangé.

Cécile Chenard

 

« Le Bonheur n’est ni un droit, ni une obligation.

C’est un état provisoire, souvent éphémère, qui prend ses racines

dans quelques ancrages sacrés : vivre au présent, accepter de

 s’aimer, recevoir l’autre comme un cadeau, accueillir les miracles de

 l’imprévisible. »

(Jacques Salomé)

 

Rêves éveillés …

Pour la communauté des passeurs de mots

gérée par Evajoe

 

DSCF0105

 

sur la page bleue du ciel

l’avion à réaction

tire un trait sur son passé

Marc Baron

(Petits poèmes en rang par trois)

 ****

il trace son sillon

destination outre-mer ?

-clouée au sol

 

rêves embarqués

plume accrochée à l’azur

-désirs balbutiés

 

moisson d’émotions

au jardin d’hiver meurtri –

frissons de plumes

 

mésanges batifolent

dans les branches engourdies

-germent les envies

 

passeport dans le cœur

images et parfums prennent vie

dans la mélancolie

 

au gui l’an neuf

écrire l’évasion

vœux enrubannés

 

étoiles dans les yeux-

dans l’instant fécond

demain pas à pas

 

« un homme heureux est quelqu’un qui ne perd rien pour attendre »

Sylvain Tesson

 DSCF0039

Plume

Rencontre improbable …

Pour le défi dico-citation orchestré par DOMI

 

« La nAture n’a pas de limites, mais l’imAgination en a »

William Blake

Ah ah ah …

DSCF3133

 

Suivez-moi cher William, si vous ne craignez pas de crotter vos chausses,

je vous conduis sur ce chemin boueux pour un rendez-vous avec la nature

sauvage et énigmatique, profonde et fantomatique …

 

DSCF3147

– Ah oui, vous écarquillez les yeux, vous reculez d’un pas !

Il me semble que vous tremblez un peu, vous claquez des dents ?

Que se passe-t-il ?

DSCF3139

en rangs serrés

des sentinelles montent la garde

ligne de front, fuyons !

 

– vous avez une solution ?

DSCF3097

Sur le dos de la tortue 

roulant sa bosse moussue

 

-elle est bien trop lente, cherchez voyons …

 

DSCF3104

Dans les bois d’un cerf

ruant des quatre fers

 

-il est bien trop cagneux …

 

DSCF3099

lovés dans la coque d’un bateau à voiles

l’âme affamée d’étoiles

 

-belle aventure, pourquoi pas ?

nous voici au terme du chemin ….

 

DSCF3122

Oh my God !

ces nuages joufflus et polissons

jouent à saute-mouton

 

DSCF3171

 

Vos yeux brillent n’est-ce pas ?

pensez-vous toujours que l’imagination a des limites ?

ou bien comme moi que

« La réalité est le plus puissant des hallucinogènes »

Emile Ajar

 

Cher William, posons-nous un instant pour compter les moutons …

j’ai dit moutons, pas fleurette ! roooh !

 

 

 

 

Blog au ralenti

Réquisitionnée

Mamie-Nounou-Taxi

intérimaire

 

Youpi !

Parole de rose

DSCF3832

 

 

Emmitouflée de blanc

Elle est là figée

Mélancolique

Silencieuse

 

L’ultime rose

Du jardin défiguré

A le visage lissé

De celles qui attendent

 

Le geste rassurant

D’une main caressante

Le souffle chaud

D’un accompagnement

 

Beauté vacillante

Présence émouvante

Elle s’éteint doucement

Au premier jour de Décembre

 

Sur ses pétales

Par le froid chiffonnés

Je lis un au revoir

Qui fait déjà vibrer l’été 

 

Plume

 

DSCF3835

Vous aimeriez peut-être partager …

« Tables d’automne »

Publié  ici : http://un-parfum-de-lilas-blanc.eklablog.com/

pour « le coucou du haïku »

géré par Marie-Alice

 

 

Ricochets

Je t’ai dit feuille,

Tu as répondu vent.

J’ai pensé semailles,

Tu as osé moisson.

 

Sur ce parchemin sont gravés

Les tout-premiers sillons

Du recueil où germeront

Des poésies en farandoles.

 

Plume

 

Pour la toute jeune communauté d’Evajoe

 

 

Le Bouquet Final !

Pour le défi de l’alphabet orchestré par DOMI

DSCF3829

Cueilli pour publiquement regretter

De ne pas avoir pris l’alphabet en marche

Avant le W !

Finie la gestion de leur cohabitation,

Je rends mon tablier de jardinier !

Oubliés …

L’Aubépine Audacieuse
Le Bouton d’or Boute en train

Le Coucou Cabotin
Le Datura Démoniaque
L’ Eglantine Euphorique
La Fougère Flambeuse
La Glycine Grincheuse
L’ Hortensia Hâbleur
L’ Iris Insolent
La Jonquille Jalouse
Le Kerria Kamikaze
Le Lilas Langoureux

La Marguerite Manipulatrice
Le Narcisse Naïf
L’ Oeillet Opportuniste
La Primevère Pétulante
Le coQuelicot Querelleur
La Rose Réservée
Le Seringat Sulfureux
Le Thym Turbulent
Le mUguet Utopique
La Violette Voluptueuse
L’ édelWeiss ? … Wanted !!!

Le phloX perplexe 
Le  lYs hYstérique
et

L’ aZalée, enfin Zen aujourd’hui, sous son manteau de Zibeline !

 

 Place à la Plume !

 

 

 

Une vie …

DSCF2585

Une à une ses feuilles se détachent

Et s’éteignent doucement

Sur le tapis de mousserons

Où le vent a dilué son panache

 J’enlace l’arbre confiant

Déjà pointent ses bourgeons 

Plume.

DSCF2567

ZiZanie au ZanZibar !

Pour le défi orchestré par DOMI

voici la dernière escale de l’alphabet, avec la lettre z

 

Un drôle de Zoulou complètement ZinZin est entré, tel un Zèbre échappé d’un Zoo, au bar du village.

Il s’est accoudé au Zinc, visiblement décidé à en découdre, et à semer le baZard dans ce lieu exclusivement réservé aux supporters du quinZe de France.

Dans le carré des VIP, un Zazou plutôt Zélé a tenté de s’interposer pour calmer la ZiZanie. Aussitôt, soulèvement général, tous les piliers du bar ont envahi la Zone de réparation !

C’est alors que le patron du bar, un Zébu baraqué, a déboulé au Zénith de la mêlée pour  tenter de mettre un Zeste de Zénitude dans l’altercation et plaquer les Zigotos déchaînés. Coups de pieds et de poings tous aZimuts, neZ tuméfiés …

Zéro pointé ! ensanglanté, il a ZigZagué, s’est enroulé, avant de s’aplatir mollement comme un léZard …

 « Nom de Zeus, mais qui va siffler la fin de la rencontre et ramasser les blessés ? » hurla un jeune Zaïrois, surnommé Zébulon, en ZoZotant… il avait réussi à s’extirper de la bagarre dans laquelle il venait de perdre deux dents !

Alors là … 

« eh eh ! Zorro est arrivé-é-é ! » dites-vous ?

Mais non ! Les gaZouillis de mon réveil relayés par les léchouilles de ma GaZelle affamée, ont Zigouillé ce rêve. Ni vous ni moi ne connaîtrons jamais le dénouement de cette histoire.

 

DSCF3815

Plume et la virtuose des  pffffffffffffffff,

                                Et des zzzzzzzzzzzzzzzzzz

                                (GaZelle)

 

Plume

Un parfum de lilas blanc

avatar-blog-1224950052-tmpphpgVCZtS

Centres d'intérêts : Photo Nature Poésie Haiku

Littérature

Retour à la page d'accueil

Du petit chemin qui sent la noisette au doux nid de la maison familiale, imprégnés du temps des lilas blancs, les mots longtemps couvés prennent leur envol...

"Plume"

Envolez-vous sur mon autre blog

Les Mots sont Des Fenêtres

DSCF3069-150x150

Les mots sont des fenêtres,
Ou bien ce sont des murs .
Ils nous condamnent ou nous libèrent .
Il y a des choses que j’ai besoin de dire,
Des choses qui signifient tant pour moi,
Si mes mots ne rendent pas mon message limpide,
M’aideras-tu à me sentir libre ?
Essaie d’écouter par-delà mes mots
Les sentiments que nous partageons .

Ruth Bebermeyer

Commentaires récents

Suivez Mon Actualité

Logo

logo communauté

Archives

Quelques photos!

Le nez aux nues

le nez au nue

Balade au bord de l’eau

les vents de brume