Pensées en partage

A bientôt !

 

 

Pour répondre au voeu d’Eliane …

 

 

DSCF0412.JPG

 

 

 

 

rouges serpentins
courant sur les roches grises
-beauté de l’automne !!!

Eliane


Cascade de rubis

sourires sur le mur gris

avant gel et pluie

Plume


Etoiles pourpres
Dormant sur couche d’argent
Bonheur d’automne
Martine Eglantine


Chaîne d’amitié

Petites mains tendues

Voix réconfortantes

Plume

 

Un
long ruban rouge

-les
feuilles mordues par le froid

craquent
sous nos pas

Plume
(écho à Annick)


Adieux
émouvants

Larmes
rouges sur le mur

-amants
de l’été

Plume
(écho à Esclarmonde)


 

Passez
votre chemin

Sorcières
maléfiques


orange détrôné !

Plume
(écho à Marine)


Une main
Un câlin
Une épaule
Un baiser
Tout va mieux

Marie-Capucine

 

 

Tous vos messages me redonnent le sourire et l’envie d’écrire que j’avais crue perdue …

Merci et gros bisous à toutes !

Plume.

 

 

Quand sur les trottoirs

Feuilles et pluie sont associées

Sortir les crampons !

Plume (écho à Flipperine)

 

 


Haïku qui chante-

Tout le long du mur remontent
les couleurs d’automne

Cocci


Chantez
et dansez

petites
mains colorées

-le
mur applaudit

Plume


Sur
le mur de pierre

mots
du coeur en sarabande

-réveil
de ma plume

Plume (écho à Cathy)


Et
s’il pleut demain

la
tête sous le robinet !

-pour
défier le temps

Plume (écho à Eliane)


Chanson d’automne

Sanglots longs de Verlaine

Pour feuilles mortes

Josette


Recueil
d’automne

les
feuilles mortes de Prévert

pour
regrets aussi

Plume

 

 

Rouges de plaisir
les feuilles cramoisies
caressent le tronc.
Claudie

 

 

Le
chant de l’amour

emporté
par le vent

répand
son écho

Plume


Feux follets carmin
Sur une pierre tombale 
Premier novembre
Jill


Quelques
fleurs-soleil

au
jardin du souvenir

-envol
de pensées

Plume


Rouges
de plaisir

les
feuilles cramoisies

caressent
le tronc.

Claudie

 

Le
chant de l’amour

emporté
par le vent

répand
son écho

Plume

 

 

 

Echanges
thermiques

cher
relais de plumes vives

l’apaisement
des maux

Plume
(écho à Joëlle)

 

Elles flottent
Elles vibrent feuilles-rubis

Splendeur d’octobre…

Marine


Farandole rubis
Ruban de fièvre sur le mur
Emporté par le temps
Qui s’écoule en murmures…
Sur la peau du vieux mur
Ecarlate parure
Feuilles en parchemin…
Cendrine


vole douce Plume
d’échos en phrases bien dites!
caresses du jour.

Eliane

 

 

 

 

LE TEMPS …

DSCF2140.JPG

 

 

Le temps, parfois, bouscule …

 

Hier, le flot m’a emportée .

 

Aujourd’hui, au rythme de l’eau qui chante,

 

s’attarde sur les pierres moussues

 

et sous la voûte des fougères,

 

je prendrai ce temps précieux de vous lire

 

et de répondre à chacun de vos messages .

 

A toutes et tous, je souhaite une belle journée !

 

Plume, 4/10/2012.

 

 

 

 

 

 

MATIN VOILE DE GRIS …

 

 

« Prendre le temps » d’un clic sur la photo d’Erato

 

Et découvrir les merveilles de sa promenade Ardéchoise !

 

13aout-2012--nature-018aErato.jpg

 

 

Merci Erato de m’avoir conviée à la réalisation de ce concerto à quatre mains.

 

Bonne journée à tous !

 


 

Plume, 16/8/2012

FRISSONS …

 

 

Une page à quatre mains aujourd’hui !


*Trois photos époustouflantes de Nini et trois citations qu’elle a choisies pour dire son émotion


*Mon écho …

 

DSC08431

 

 

« Stopper le temps pour vivre un moment d’éternité…. »

 

 

DSC08451

 

 

« La Mélodie du Bonheur est une chanson intérieure que l’on fredonne en silence »

 

 

DSC08462 OUI

 


« Surtout ne dites pas aux autres que vous êtes heureux… Ils vous croient comme
eux. »


Nini,
6/8/2012.

 

« Le Petit Livre du BONHEUR » aux Editions du Rocher, Jean GASTALDI.

 


 

L’infinie beauté de l’instant m’invite au recueillement,


Ce spectacle grandiose me coupe le souffle, frissons …


 

Le brasier piège les nuages récalcitrants,


Les flammes dévorent l’impassible horizon.


Sur la voûte zébrée de mauve et les tisons,


Un rideau de velours glisse nonchalamment.


 

Plume, 7/8/2012.

 

 

SILOE DANS L’IMPASSE ?

 

 

andalousie-impasse-grenade.jpg

 

 

Partir un beau matin,

Parcourir un long chemin,

S’arrêter pour faire le point,

Pourquoi aller si loin?

Besoin de faire une pause

Pour une juste cause !

 

Bouder  la palette et le pinceau,

Flâner  au bord du ruisseau,

Pourtant tellement fière

D’avoir  cru retrouver la lumière.

En moi s’installe le doute,

Et la confusion s’ajoute.

 

Où est ma chère liberté?

Mon sens de la beauté!

Une certaine lassitude,

De si vieilles habitudes,

Face à cette impasse,

Un petit rien me dépasse!

 

Rebrousser mon chemin,

Me lever de bon matin,

Observer les premières lueurs du jour,

Demain est un autre jour.

Redémarrer sereinement,

C’est un long cheminement!

 

Repartir sur le chemin des mots,

Pour  soulager  mon dos,

Apaiser les maux de  cœur,

S’élever sur une note de douceur.

 

Siloé, 24/07/2012.

(Mon Amie Siloé a pris le volant ce matin pour rejoindre sa magnifique résidence de vacances …

 

Je lui souhaite de puiser, dans son havre de paix, l’énergie d’un nouveau départ …)

 

Plume, 26/7/2012.

 

 

 * La réponse de Siloé à vos messages :

 

MERCI à tous pour votre agréable visite voire même chaleureuse et

réconfortante!

MERCI Plume de me donner l’occasion de partager mes émotions avec

tes fidèles blogueurs de poésie!

J’ai pris le temps de flâner au bord de la Cèze qui est effectivement

un lieu de ressource, surtout tôt le matin, les lumières sont superbes!

Je crois que j’attendais ce moment de puis longtemps!

Je me raccroche à des plaisirs  tout simples et c’est tellement mieux!

Je retrouve mon âme!


Siloé, 31/7/2012.

 

TEXTOESIES ET VOUS …  » Des pensées aux rêves »

 

 


haut combien de lueurs


En
nous, rouge pépite


Immense rêve qui palpite


Parce qu’il existe notre cœur

 

Suzâme, 17/7/2012.


 

 

 

 

N’hésitez pas à vous rendre chez
Suzâme,


pour lire l’ensemble des participations et si vous
le désirez,

 

à
déposer la vôtre en commentaire .

 

 

 

CLIC :
http://suzame-ecriture.over-blog.com

 

link

 

 

 

 

 

 

 

 


DSCF1778

 

Plongée fascinante à la source des
couleurs


Dédales mystérieux d’une chasse aux
trésors


Ici, tendresse des verts captive mon
regard


Là, jaunes soleil d’or couronnent
l’émerveillement


Comme cascades d’étoiles sur les ailes de l’oiseau
bleu.


Plume, 18/7/2012.

 

PELE-MELE …

 

A l’image de ces journées qui m’ont éloignée de vos blogs et du mien …

 

 

DSCF1762.JPG

 

Travail au jardin … encore et toujours …


interminable avec cette pluie nourricière qui rend la végétation hirsute !

 

 

DSCF1742.JPG

 

 

Adoption de GAZELLE,


offerte par Miloutractou et Nanie …


Petite perle rare et boule de douceur qui réclame câlins et jeux dans son nouvel univers .

 

 

PICT0001.JPG

 

 

Repas des voisins, sous un ciel incertain …

 

 

DSCF1755.JPG

 

 

Devenant menaçant …

 

 

DSCF1758.JPG

 

MAIS,


sous le ciel de ce jour ,

 

DSCF1760.JPG

 

 

Je crois lire que nos plumes vont pouvoir à nouveau se croiser !

 

Ne soyez pas trop impatients, la route risque d’être assez longue

 

car je prendrai le temps de lire chacun de vos articles !

 

J’espère que vous modèrerez vos pénalités de retard …

 

Grosses bises à tous et toutes,


Plume, 10/7/2012.

 


PAROLE DE ROSES TREMIERES …

 

Sur ces photos de NINI, reçues hier …

 

 

Cardinal !! 29 06 12

 

 

 

Un peu de poudre de riz

Ma petite jupe de soie

Rouge cardinal

En route !

 

Soleil et pluie,

Ecoutez-moi

Ne ratez pas le bal

Cessez vos joutes !

 

Copie de DSC07196

 

 

Copie-de-DSC08109.JPG

 

 

DSC08112.JPG

 

Qui sera la plus belle

Pour se déhancher

Sur la musique

De l’été ?

 

Un énorme MERCI à Nini !

 

Plume,2/7/2012.

 

EN DIRECT DU COEUR DE FRIEDA

 

 

Le blog de fryou http://fryou-maison.over-blog.fr

 

*A la lecture de son article que voici dans son intégralité :

Entre Ombre et Lumière: Les jumeaux – Le blog de fryou 

 

« Pour ma participation je vous parlerai des jumeaux, de leur naissance et d’une toute petite partie du mystère qui entoure leur existence. La naissance d’un enfant est un événement majeur
dans la vie des parents et des membres de sa famille. La naissance des Jumeaux est exceptionnelle et revêt un caractère spécial dans la société et dans la culture de mon pays

Même multipare, la femme usera de l’une des expressions suivantes pour parler d’elle
même, car c’est un domaine qu’on n’aborde pas couramment dans les conversations publiques. On entendra rarement la femme dire de façon claire et directe qu’elle attend un enfant, mais attendre
les jumeaux c’est un événement exceptionnel qui mérite qu’on en parle.
Elle dira par exemple dans certaines Régions:
   « Dieu m’a posée » sous-entendu, Dieu m’a posée sur le trône de la reine.
   « Dieu a posé sa main sur moi » ou encore « Dieu m’a bénie »  (Je serai mère!)

Quand l’enfant naît, on lui donne un nom  la plupart du temps celui d’un parent qu’on veut honorer. Les jumeaux sont des êtres spéciaux qui ont des noms qui les distinguent des autres
enfants. Ils donnent aussi une notabilité aux parents qui changent de nom et deviennent MAGNE, MEKEU, NA’NJI… pour la Mama et TAGNE, TEKEU, TA’NJI… Pour le Papa… Ainsi chez moi on les
appelle KEMOUE, (ce qui signifie littéralement l’enfant roi),  pour le premier à naître et FANMOUE, pour le second. On a des variantes selon les langues. Les enfants qui suivent ou précèdent
(le nom est changé dans ce cas) les jumeaux ont aussi des noms spéciaux.

Les Signes Distinctifs

 Les parents de jumeaux pour certaines sorties portent ce sac qui les distinguent des autres.

  Les Mythes autour des Jumeaux

Dans mon pays les jumeaux sont sacralisés parce que considérés comme des êtres supérieurs. Pour beaucoup ils sont doués de pouvoirs surhumains. Ils peuvent fourvoyer les parents, leur créer des
situations difficiles  (pertes, oublis d’objets, errances, malchance dans les entreprises…)

Ils sont  vénérés dans ces chants, ce qui donne des  flatteries dans les berceuses pour jumeaux.

Berceuse pour jumeaux

« Jumeau richesse du pauvre
Hôte du pauvre
Leveur de brouillard
Celui qui lève le brouillard en naissant
Celui qui choisit sa case
Seigneur! Seigneur
C’est toi qui a choisi ta mère
C’est toi qui fait de ton père un notable
C’est toi qui as choisi l’innocente Magne
Pour faire d’elle l’amie des princesses… »

                                                                   
La Mère des Jumeaux

Dans mos croyances, les jumeaux ont le pouvoir de choisir eux-mêmes la femme de qui ils naîtront ou renaîtront.
Invisibles ils se baladent deux par deux dans la nature, en attendant de s’attacher à une femme et de s’installer en elle. Elle bénéficie des avantages en nature au marché et dans la vie de tous
les jours. Elle reçoit des cadeaux puisqu’elle a une plus grande charge, s’occuper de plusieurs bébés (des êtres spéciaux) à la fois. »

*Emue par les contenus de sa page, j’avais déposé ce petit commentaire : 

« Je suis grand-mère de deux jumeaux de 7 ans, Louis et Léo. Ton article me touche énormément !
Donc, si je comprends bien, je pourrais porter ces magnifiques bracelets ! Quel bonheur cette distinction des géniteurs de jumeaux … »

 Frieda a gentiment répondu :

« Grand ma’ a des jumeaux

C’est un honneur, tu es la reine de la famille »

Vous connaissez la générosité de Frieda … elle a passé une commande à sa tante, artiste elle aussi
extrêmement généreuse … et …

Voici les merveilleux présents qui m’ont été apportés par mon facteur …

 

DSCF1672.JPG

Merci Frieda pour ces présents de ton cœur, pour ce café local divin, ta carte d’un grenier à palabres
…et ce parfum de vous qui est entré dans ma maison …

Je porterai ce bracelet à chacune des fêtes où mes galopins seront à mes côtés !

 

 

Plume, 23/6/2012.

Bonne fête à toutes les Mamans !

 

 

DSCF1407

 

 

Au scrabble universel

le mot Amour

devrait toujours compter double

Marc Baron

 

J’adresse mes plus affectueuses pensées à toutes les mamans et mamans

de coeur …

 

Plume, 3/6/2012.

Un parfum de lilas blanc

avatar-blog-1224950052-tmpphpgVCZtS

Centres d'intérêts : Photo Nature Poésie Haiku

Littérature

Retour à la page d'accueil

Du petit chemin qui sent la noisette au doux nid de la maison familiale, imprégnés du temps des lilas blancs, les mots longtemps couvés prennent leur envol...

"Plume"

Envolez-vous sur mon autre blog

Les Mots sont Des Fenêtres

DSCF3069-150x150

Les mots sont des fenêtres,
Ou bien ce sont des murs .
Ils nous condamnent ou nous libèrent .
Il y a des choses que j’ai besoin de dire,
Des choses qui signifient tant pour moi,
Si mes mots ne rendent pas mon message limpide,
M’aideras-tu à me sentir libre ?
Essaie d’écouter par-delà mes mots
Les sentiments que nous partageons .

Ruth Bebermeyer

Commentaires récents

Suivez Mon Actualité

Logo

logo communauté

Archives

Quelques photos!

Le nez aux nues

le nez au nue

Balade au bord de l’eau

les vents de brume