Passeurs de mots

La liberté

 

Pour les « passeurs de mots », sur le thème proposé par Evajoe

 

DSC_0145

En amont et en aval de la minute de silence observée en hommage aux victimes lâchement exécutées, a été animé celui des échanges et de la réflexion. Je salue cette initiative de l’école communale avec respect et reconnaissance. C’est elle qui m’a fondée, c’est à elle que j’ai rendu, en y enseignant à mon tour, les valeurs que j’y avais acquises : la transmission de la langue, du pouvoir de lire et d’écrire pour être en capacité d’ exercer son esprit critique et d’ accéder à la citoyenneté.

La force de leurs dessins et de leurs mots forcent l’admiration. Armés de leurs crayons et de leurs couleurs, ils se sont approprié les notions et ont diffusé leurs messages d’amour, de fraternité, d’égalité, de liberté et de paix. Ils les ont fait flotter au centre du village pour les offrir aux regards des habitants. Des feuilles vierges attendaient les messages des adultes, voici, pour les « passeurs de mots », le mien.

On a voulu massacrer la satire, la caricature, l’humour, notre héritage culturel. En réaction à l’intimidation, les crayons et les slogans « je suis Charlie » sont devenus les emblèmes du profond attachement aux principes qui ont façonné notre pays. Les marches républicaines ont rassemblé des millions de citoyens français unis pour rappeler que  la liberté de pensée, d’opinion, d’expression ainsi que le respect de l’état laïque ne sauraient être négociés. Ce sont ces libertés qui nous permettent de vivre ensemble. Les lois religieuses ne peuvent prendre le pas sur les lois civiles.

 Affirmer notre détermination à combattre la soumission, l’aliénation et le fanatisme, c’est réveiller les consciences, ouvrir le débat sur les sujets essentiels, c’est appeler à restaurer tout type de communication, dans le respect mutuel absolu des choix, des opinions, des croyances et des différences, en référence aux lois de la République.

Si j’ai choisi de m’appuyer sur le travail des enfants, c’est parce que je suis convaincue que l’éducation et la culture sont les fondements de l’émancipation et de l’ouverture aux autres. Parents et enseignants ont pour mission de lutter contre l’ignorance, de transmettre le refus de l’intolérance, de la haine et de la violence, et d’inculquer le respect, pour que vivent  la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité.

Mais il est aussi du devoir de chacun, des associations citoyennes et de l’état de les soutenir dans leurs investissements car, plus que jamais, l’urgence est de renforcer, face au climat de peur, la raison, l’esprit civique de responsabilité, la sécurité et la justice. Un long travail de reconstruction …

 

 

 

logo communauté

Rêves éveillés …

Pour la communauté des passeurs de mots

gérée par Evajoe

 

DSCF0105

 

sur la page bleue du ciel

l’avion à réaction

tire un trait sur son passé

Marc Baron

(Petits poèmes en rang par trois)

 ****

il trace son sillon

destination outre-mer ?

-clouée au sol

 

rêves embarqués

plume accrochée à l’azur

-désirs balbutiés

 

moisson d’émotions

au jardin d’hiver meurtri –

frissons de plumes

 

mésanges batifolent

dans les branches engourdies

-germent les envies

 

passeport dans le cœur

images et parfums prennent vie

dans la mélancolie

 

au gui l’an neuf

écrire l’évasion

vœux enrubannés

 

étoiles dans les yeux-

dans l’instant fécond

demain pas à pas

 

« un homme heureux est quelqu’un qui ne perd rien pour attendre »

Sylvain Tesson

 DSCF0039

Plume

Parole de rose

DSCF3832

 

 

Emmitouflée de blanc

Elle est là figée

Mélancolique

Silencieuse

 

L’ultime rose

Du jardin défiguré

A le visage lissé

De celles qui attendent

 

Le geste rassurant

D’une main caressante

Le souffle chaud

D’un accompagnement

 

Beauté vacillante

Présence émouvante

Elle s’éteint doucement

Au premier jour de Décembre

 

Sur ses pétales

Par le froid chiffonnés

Je lis un au revoir

Qui fait déjà vibrer l’été 

 

Plume

 

DSCF3835

Vous aimeriez peut-être partager …

« Tables d’automne »

Publié  ici : http://un-parfum-de-lilas-blanc.eklablog.com/

pour « le coucou du haïku »

géré par Marie-Alice

 

 

Ricochets

Je t’ai dit feuille,

Tu as répondu vent.

J’ai pensé semailles,

Tu as osé moisson.

 

Sur ce parchemin sont gravés

Les tout-premiers sillons

Du recueil où germeront

Des poésies en farandoles.

 

Plume

 

Pour la toute jeune communauté d’Evajoe

 

 

Un parfum de lilas blanc

avatar-blog-1224950052-tmpphpgVCZtS

Centres d'intérêts : Photo Nature Poésie Haiku

Littérature

Retour à la page d'accueil

Du petit chemin qui sent la noisette au doux nid de la maison familiale, imprégnés du temps des lilas blancs, les mots longtemps couvés prennent leur envol...

"Plume"

Envolez-vous sur mon autre blog

Les Mots sont Des Fenêtres

DSCF3069-150x150

Les mots sont des fenêtres,
Ou bien ce sont des murs .
Ils nous condamnent ou nous libèrent .
Il y a des choses que j’ai besoin de dire,
Des choses qui signifient tant pour moi,
Si mes mots ne rendent pas mon message limpide,
M’aideras-tu à me sentir libre ?
Essaie d’écouter par-delà mes mots
Les sentiments que nous partageons .

Ruth Bebermeyer

Commentaires récents

Suivez Mon Actualité

Logo

logo communauté

Archives

Quelques photos!

Le nez aux nues

le nez au nue

Balade au bord de l’eau

les vents de brume