Non classé

Meilleurs voeux !

 

 

Je vous souhaite une

 

 

voeux 2015

 

 

Qu’elle vous comble de satisfactions

 

de grands et petits bonheurs

 

et vous donne l’opportunité de vivre de beaux partages !

 

Plume

Le bilan

 

 

   Passerelle entre une vie active trépidante, passionnante, et celle d’une  retraitée avide d’accomplir ce que les années professionnelles ne m’avaient pas donné le loisir de faire, l’écriture a comblé chacune de mes pauses. Tous mes écrits se sont entassés dans un carton. J’écrivais pour mon plaisir, sans désir de les partager ni même de les relire.

   Après bien des hésitations, j’ai enfin accepté de tenter l’aventure informatique. L’amie qui s’était proposé de m’initier connaissant mon penchant pour l’écriture m’a aussitôt suggéré de créer un blog. Cet univers dont je n’avais pas connaissance m’a rapidement captivée. La suite, vous la connaissez, nos rencontres, nos partages, nos échanges, nos complicités … et cette passion devenue dévorante, peut-être trop ? Sans doute trop !

   « Un parfum de lilas blanc » a été nourri de mes souvenirs, de mes blessures, de mes doutes, de mes aspirations, de mes émotions, de mes enthousiasmes. Les encouragements que vous m’avez toujours prodigués généreusement, en privé ou en commentaires, ont  largement contribué à alimenter l’élan qui m’animait.

   Depuis un an, quelques problèmes  physiques et moraux ayant entamé mon énergie, j’ai dû hiérarchiser mes priorités, abandonner mon blog. J’ai alors choisi de renouer avec la vie associative de mon village et d’intégrer l’équipe des bibliothécaires pour une série d’interventions destinées aux enfants de l’école  maternelle. Parallèlement, j’ai privilégié la qualité du  temps partagé avec mes petits-enfants qui me l’ont rendu au centuple !

   Cependant, vous me manquiez terriblement. Mais je n’avais plus le goût ni le courage de me remettre au clavier, ni même celui d’aller à votre rencontre. J’ai  fui mon bureau, je me suis vouée à mon jardin, j’ai bousculé l’aménagement de ma maison, sans doute pour mieux renaître dans un nouvel univers allégé du poids du passé.

   Le temps du parfum de lilas blanc est aujourd’hui révolu, j’ouvre la toute première page d’un nouvel espace dont je ne sais pas encore ce qu’il offrira à votre regard … Ici et maintenant, le temps présent vécu intensément, vraisemblablement …

   Pour saluer l’année 2015, une petite carte de vœux illustrera la première page de ce nouveau chapitre !

   Bien affectueusement,

   Plume

 

 

Le Bouquet Final !

Pour le défi de l’alphabet orchestré par DOMI

DSCF3829

Cueilli pour publiquement regretter

De ne pas avoir pris l’alphabet en marche

Avant le W !

Finie la gestion de leur cohabitation,

Je rends mon tablier de jardinier !

Oubliés …

L’Aubépine Audacieuse
Le Bouton d’or Boute en train

Le Coucou Cabotin
Le Datura Démoniaque
L’ Eglantine Euphorique
La Fougère Flambeuse
La Glycine Grincheuse
L’ Hortensia Hâbleur
L’ Iris Insolent
La Jonquille Jalouse
Le Kerria Kamikaze
Le Lilas Langoureux

La Marguerite Manipulatrice
Le Narcisse Naïf
L’ Oeillet Opportuniste
La Primevère Pétulante
Le coQuelicot Querelleur
La Rose Réservée
Le Seringat Sulfureux
Le Thym Turbulent
Le mUguet Utopique
La Violette Voluptueuse
L’ édelWeiss ? … Wanted !!!

Le phloX perplexe 
Le  lYs hYstérique
et

L’ aZalée, enfin Zen aujourd’hui, sous son manteau de Zibeline !

 

 Place à la Plume !

 

 

 

ZiZanie au ZanZibar !

Pour le défi orchestré par DOMI

voici la dernière escale de l’alphabet, avec la lettre z

 

Un drôle de Zoulou complètement ZinZin est entré, tel un Zèbre échappé d’un Zoo, au bar du village.

Il s’est accoudé au Zinc, visiblement décidé à en découdre, et à semer le baZard dans ce lieu exclusivement réservé aux supporters du quinZe de France.

Dans le carré des VIP, un Zazou plutôt Zélé a tenté de s’interposer pour calmer la ZiZanie. Aussitôt, soulèvement général, tous les piliers du bar ont envahi la Zone de réparation !

C’est alors que le patron du bar, un Zébu baraqué, a déboulé au Zénith de la mêlée pour  tenter de mettre un Zeste de Zénitude dans l’altercation et plaquer les Zigotos déchaînés. Coups de pieds et de poings tous aZimuts, neZ tuméfiés …

Zéro pointé ! ensanglanté, il a ZigZagué, s’est enroulé, avant de s’aplatir mollement comme un léZard …

 « Nom de Zeus, mais qui va siffler la fin de la rencontre et ramasser les blessés ? » hurla un jeune Zaïrois, surnommé Zébulon, en ZoZotant… il avait réussi à s’extirper de la bagarre dans laquelle il venait de perdre deux dents !

Alors là … 

« eh eh ! Zorro est arrivé-é-é ! » dites-vous ?

Mais non ! Les gaZouillis de mon réveil relayés par les léchouilles de ma GaZelle affamée, ont Zigouillé ce rêve. Ni vous ni moi ne connaîtrons jamais le dénouement de cette histoire.

 

DSCF3815

Plume et la virtuose des  pffffffffffffffff,

                                Et des zzzzzzzzzzzzzzzzzz

                                (GaZelle)

 

Plume

Boules de noël

Pour le coucou du haïku d’Alice et Mamylilou !

 

En habits de fête

dans leur écrin clignotant-

les boules de Noël

 

Noces d’or et d’argent-

les boules jurent fidélité

au roi des forêts

 

Sous leur cape d’hermine

cueillez le gui et le houx-

boules porte-bonheur !

 

Plume, 14/12/2012.

 

Hors coucou …

Faites vos jeux

Le 21, rien ne va plus

on perd la boule !

 

Mes chers amis,

Je ne sais si je pourrai vous lire et publier quelques mots, après cette participation

 au Coucou de ce jour, et avant Noël …

Je prépare ma valise pour mon séjour en clinique des 19,20 et 21 Décembre …

Ce n’est pas la fin du monde, non, j’espère bien pouvoir préparer la tournée du Père-Noël

pour mes petits-loups en 48 heures chrono !

Gazelle part en vacances chez Louis et Léo …

Je ferme ma petite maison pour quelques jours …

Je penserai très fort à vous …

Belles fêtes de Noël à toutes et tous !

Je vous embrasse,

Plume .

 

Matin de neige

 

Dans le houx poudré de blanc, se balancent des berceaux douillets. Mésanges et rouge-gorges ont fui leurs cachettes favorites …

 

De baisers furtifs

ils caressent mes paupières

-les flocons fripons

 

 

Sur le rebord de la fenêtre, des gourmandises attendent les petits becs affamés. Tapie derrière la vitre, Gazelle est aux premières loges …

 

Ballet incessant

La princesse prisonnière

reste sur sa faim

 

Pour le coucou du haïku d’Alice et Mamylilou !

Plume, 9/12/2012.

 

Le tronc d’arbre

Pour le coucou du haïku d’Alice et Mamylilou, sur une photo proposée par Eliane …

 

 

Un doux camouflage

estompe les outrages du temps-

pas les trous d’mémoire …

 

abri de fortune

érodé au fil du temps-

place aux courants d’air !

 

les morsures du temps

et les blessures silencieuses

taraudent les cœurs

Plume,7/12/2012.

 

Les couleurs de l’automne

Pour le coucou du haïku d’Alice et Mamylilou

Des crinières fauves

jaillissent des rires écarlates

happés par le vent

 

une cascade dorée

crépite dans le bouleau-

extinction des feux !

Plume, 30/11/2012.

Un parfum de lilas blanc

avatar-blog-1224950052-tmpphpgVCZtS

Centres d'intérêts : Photo Nature Poésie Haiku

Littérature

Retour à la page d'accueil

Du petit chemin qui sent la noisette au doux nid de la maison familiale, imprégnés du temps des lilas blancs, les mots longtemps couvés prennent leur envol...

"Plume"

Envolez-vous sur mon autre blog

Les Mots sont Des Fenêtres

DSCF3069-150x150

Les mots sont des fenêtres,
Ou bien ce sont des murs .
Ils nous condamnent ou nous libèrent .
Il y a des choses que j’ai besoin de dire,
Des choses qui signifient tant pour moi,
Si mes mots ne rendent pas mon message limpide,
M’aideras-tu à me sentir libre ?
Essaie d’écouter par-delà mes mots
Les sentiments que nous partageons .

Ruth Bebermeyer

Commentaires récents

Suivez Mon Actualité

Logo

logo communauté

Archives

Quelques photos!

Le nez aux nues

le nez au nue

Balade au bord de l’eau

les vents de brume